30.08.2022

L'intérêt pour la biométhanisation s'accroît.

La foire de Libramont est essentielle pour le monde agricole. Mais c’est devenu aussi essentiel pour les acteurs de la biométhanisation aujourd’hui. Demain la biométhanisation se ne fera pas sans le monde agricole. C’est normal que nous soyons présents avec l’ensemble des acteurs de la filière en Wallonie. Gas.be est présent parce que les gestionnaires de transport et de distribution de gaz en Belgique ont un rôle majeur à jouer dans la biométhanisation. Pour tout ce qui touche à l’injection dans le réseau du gaz. Et on se rend compte aujourd’hui que les projets se multiplient et qu’il est vraiment important les gestionnaires du réseau puissent offrir aux porteurs de projets des solutions pour injecter le gaz. Le fait qu’il y ait aujourd’hui autant d’acteurs de biométhanisation euh à la foire de Libramont traduit le fait que c’est quelque chose qui vit dans le monde agricole. On connait le potentiel, on connait la valeur, les externalités positives du biométhane ; euh on travaille là-dessus avec les autorités pour faire en sorte que le marché s’active réellement en Wallonie.

La hausse des prix de l'énergie et les défis climatiques font croître l'intérêt pour les gaz verts. L'un d'eux est le biométhane, produit à partir de résidus agricoles et transformé en source d’énergie circulaire. Valbiom, l'organisation wallonne qui promeut les applications innovantes de la biomasse, offre un soutien à cette énergie verte.  Bertrand Auquière de Valbiom explique: "Ça n’a échappé à personne évidemment qu’ on est dans un climat énergétique complétement chamboulé et c’est vrai il est beaucoup plus intéressant maintenant de produire du biogaz par rapport au prix du gaz naturel qui a littéralement explosé ces derniers temps. Donc, on sent qu’il y a une vraie volonté politique et un vrai engouement maintenant pour la biométhanisation. Souvent, un agriculteur ou un industriel qui se pose des questions sur la biométhanisation, il aime avoir un service ou des conseils qui sont neutre. C’est ce Valbiom peut offrir, c’est-à-dire, on va étudier son cas et on va l’aider à faire les bons choix.

La FEBA, la Fédération wallonne des biométhaniseurs agricoles, veille à ce que les connaissances technologiques et la réglementation disponibles soient mises à la disposition de chaque interessé.  Julien Pozza de FEBA: " En général, qu’est-ce qu’il se passe, c’est qu’on a un porteur de projet qui va venir vers la FEBA ou vers un organisme comme le Valbiom pour venir voir la faisabilité, comprendre comment ça fonctionne et ensuit il va venir visiter des installations des membres pour justement essayer de comprendre et visuellement voir dans quoi il s’engage. À ce moment-là, il rentre comme membre dans la fédération et il est soutenu par l’ensemble des membres pour euh essayer de porter son projet au plus loin. En sachant qu’une portée de projet prend minimum un à deux ans avant de voir le jour. "

Les constructeurs de véhicules agricoles adhèrent à ces évolutions. Cela s'est vérifié lors de la Foire agricole de Libramont. New Holland y a présenté le premier tracteur équipé d'un moteur CNG. Jan de Graef de New Holland explique: " New Holland cherche des solutions innovantes depuis longtemps. Cela l’a ammené, entre autres, à créer une nouvelle gamme de véhicules au biométhane. Nous proposons également aux clients des systèmes leur permettant de produire leur propre biométhane. Dans le contexte actuel des prix de l'énergie et de l'indépendance énergétique, ce choix s'est avéré être le bon. "

Les partenariats locaux sont essentiels pour la réussite d'un projet de biométhanisation. Walvert est une PME qui aide les agriculteurs, les pouvoirs publics et les entreprises à évaluer et à concevoir des projets concrets. Jonathan Blondeel de Walvert explique: "Notre objectif, c’est de développer des projets à l’échelle d’une commune, donc de taille moyenne et s’inscrire dans la transition énergétique. En gros, on rassemble toute une série d’agriculteurs autour d’un projet, qui leur permet d’avoir accès à cette technologie. Notre conseil, c’est : faites-vous accompagner, n’hésitez pas à lancer vos projets de biométhanisation. Il y a de la place pour tout le monde. La biomasse est disponible et elle trop peu sous-développé."

Biométhane Économie circulaire Rouler au CNG Emission CO2 Gaz vert Se chauffer au gaz Nouveautés